Equateur – Voyage au cœur des Néo-Tropiques Equatoriens

Récit d'un voyage en Equateur par Dorothée Vigan, responsable de la zone Amérique chez Escursia. Septembre 2016 ©Dorothée Vigan Situé au cœur des Andes, l’Equateur est un petit pays qui est proportionnellement le plus bio-diversifié au monde, par rapport à sa superficie. Durant ce séjour, nous partons à l’est de l’Equateur, explorer les zones majeures de biodiversités

Les concepteurs de Voyages d'Escursia dovigan -

Récit d’un voyage en Equateur par Dorothée Vigan, responsable de la zone Amérique chez Escursia. Septembre 2016

imgp6756

©Dorothée Vigan

Situé au cœur des Andes, l’Equateur est un petit pays qui est proportionnellement le plus bio-diversifié au monde, par rapport à sa superficie.

Durant ce séjour, nous partons à l’est de l’Equateur, explorer les zones majeures de biodiversités des Andes tropicales, en passant des contreforts andins équatoriens, aux forêts de piémonts et de nuages pour terminer dans le Parc National Cuyabeno, au coeur de l’une des zones les plus bio-diversifiées au monde.

C’est à Quito que tout commence, nous sommes à 2850m d’altitude lors de notre arrivée, une première nuit de repos s’impose après un long voyage comme celui-ci.

Les premiers jours sont consacrés à la découverte des volcans actifs et forêts de nuages. Nous explorerons notre premier écosystème néo-tropical, La réserve géobotanique du Pululahua, ce statut lui a été attribué pour sa condition géologique et sa grande diversité biologique avec à peu près 2000 espèces végétales, une grande diversité d’oiseaux, de mammifères et d’insectes, un décor à couper le souffle…

imgp6225

©Dorothée Vigan

Nous descendons le long des flancs extérieurs de la cordillère occidentale pour rejoindre la réserve de Maquipucuna. Cette réserve abrite plus de 4% de la diversité des oiseaux du monde, y compris les oiseaux spectaculaires comme le Toucan Barbet, Le Coq de Roche, le toucan montagnard, Golden dirigé quetzal…Maquipucuna est aussi la seule réserve où, pendant la saison de fructification les arbres d’Agacatillo, on peut observer les Ours andins! Pas de trace de l’Ours à lunettes à cet endroit mais on nous confirme que plusieurs individus ont été observés à Santa Lucia, quelques jours auparavant…

Nous partons pour rejoindre le lodge Santa Lucia à 1900m d’altitude, uniquement accessible à pied à travers un sentier en lacet d’environ 2h, et un dénivelé positif de +600m. Les mules portent nos équipages pendant que nous observons déjà de nombreux oiseaux endémiques.

IMGP6720.JPG

©Dorothée Vigan

La réserve de Santa Lucia détient une biodiversité faisant partie des « Hotspot de la planète ». La réserve s’étend sur plus de 1800 hectares de forêt de nuage. La réserve est à 80% une forêt primaire et détient plus de 400 espèces d’oiseaux, 45 espèces de mammifères, dont les pumas et les endémiques ours à lunettes en voie de disparition. On y trouve également des milliers de plantes tropicales endémiques à la région, d’étonnantes variétés d’orchidées, de broméliacées et d’épiphytes.

Nous restons 3 jours sur place afin de profiter au maximum de ce haut lieu de Biodiversité. Durant ces journées d’observation, nous avons eu la chance de contempler l’endémique Ours Andin seul ursidé présent en Amérique du Sud.

Une incroyable rencontre, nous passons un long moment à observer un mâle et d’une femelle, perchés en haut d’un arbre. Nous sommes discrets afin de ne pas les déranger.

De retour au Lodge, nous tentons identifier ces individus sur le livre de recensement de cet population. Plus de 30 individus sont identifiés depuis quelques années dans la réserve, ils portent chacun un matricule. Les photos permettent de les différencier rapidement, par leur taille, leur marques claires qu’ils portent autour des yeux…

imgp6544

©Dorothée Vigan

Nous assistons également à un lek de coq de roche, au petit matin après un départ aux aurores pour assister à ce spectacle impressionnant.

Nous observons aussi un grand nombre d’espèces d’oiseaux endémiques de la zone, Toucan du Choco, Barbacou à face blanche, Motmot, Tangaras, entre autres ainsi qu’une grande variété de colibris.

 

Nous quittons Sant Lucia pour rejoindre la réserve Cayambe Coca où les pics enneigés côtoient les nuages et les plaines amazoniennes.

imgp6806

©Dorothée Vigan

La Réserve de Cayambe Coca une zone protégée qui détient la plus grande diversité végétale et animale de l’Equateur. Cette réserve héberge plus de 900 espèces d’oiseaux, pas moins de 110 espèces de d’amphibies ainsi que quelques 140 reptiles.

Nous traverserons de nouveaux paysages d’altitude où la végétation et les températures clémentes se raréfient. Nous voici face à un nouveau paysage de la zone Alto Andine, nous atteignons les 4000m d’altitude et guettons le ciel dans l’espoir d’observer le vol planant du spectaculaire Condor des Andes.

imgp6822

©Dorothée Vigan

Pendant ces quelques jours sur place, nous explorons les steppes andines à la recherche de certaines espèces d’oiseaux emblématiques de la zone : Ibis a face noire (l’unique population du pays), Cinclodes, Sarcelles des Andes, Pipit des paramos, le surprenant colibri Estelle Équateur et les mouettes andines…

paysage-et-flore-3

©Luc Ackermann

IMGP6898.JPG

©Dorothée Vigan

Nous continuons notre descente vers L’Amazonie avec une pause à 1800m d’altitude où nous passons deux nuits. Encore de belles observations dans cette bio-région, les Motmots, troglodytes, Tyrants, Trogons, Geais… Nous sommes sur un lieu de passage du Tapir qui vient s’abreuver non loin du Lodge une fois par semaine, mais nous ne sommes pas là le bon jour semble-t-il.

imgp7107

©Dorothée Vigan

IMGP7178.JPG

©Dorothée Vigan

Avant de rejoindre Lago Agrio et de partir pour l’Amazonie, nous nous arrêtons au pied du volcan actif Reventador pour pénétrer dans la partie basse de la réserve Cayambe-Coca. Nous assistons à une mini éruption du volcan en direct, le sol tremble légèrement et la fumée qui sort du Volcan en dit long sur son activité.

Le sentier que nous empruntons nous mène à l’une des plus impressionnantes cascades de la haute Amazonie, La Cascade San Raphaël. Pour la rejoindre nous traversons une végétation riche, et avons pu observer des Coq-de-roches et un passage d’Aras Militaire dans le ciel.

IMGP7324.JPG

©Dorothée Vigan

Nous continuons notre route  vers Lago Agrio où je quitte le groupe qui part vers l’Amazonie pour les quelques derniers jours de voyage.

De retour à Quito après une longue route depuis Lago Agrio, je commence à réaliser l’incroyable voyage que je viens de vivre. Au cœur des réserves, au plus proche de la faune sauvage dans des Biotopes incroyables, marquée par des rencontres fantastiques avec la faune locale.

Laissez-vous tenter par ce voyage et par l’exploration de ces zones méconnues, vous n’en reviendrez pas !

Dorothée Vigan – Escursia

En forêt (3).jpg

©Luc Ackermann

323 Views
dovigan

Post a Comment